JEANNE CLAUDE / CHRISTO NEW-YORK 1965 PHOTO ORIGINALE! Album de Famille 12

JEANNE CLAUDE / CHRISTO NEW-YORK 1965 PHOTO ORIGINALE! Album de Famille 12

JEANNE CLAUDE / CHRISTO NEW-YORK 1965 PHOTO ORIGINALE! Album de Famille 12

[JEANNE CLAUDE / CHRISTO] "Album de Famille". Repères Chronologiques et biographiques Christo et Jeanne-Claude , communément Christo , est le nom d'artiste sous lequel est identifiée l'uvre commune de Christo Vladimiroff Javacheff, né le 13 juin 1935 à Gabrovo en Bulgarie, et de Jeanne-Claude Denat de Guillebon, née également le 13 juin 1935 à Casablanca au Maroc et morte le 18 novembre 2009 à New York. Ce couple d'artistes contemporains (« qui emballe la géographie et l'histoire ») s'est rendu célèbre par ses objets empaquetés. Naturalisés américains, ils ont vécu à New York dans le quartier de SoHo. Christo Javacheff est né à Gabrovo, en Bulgarie, le 13 juin 1935.

Il se dit Bulgare macédonien d'origine tchèque. Son père possédait une usine de produits chimiques et sa mère était secrétaire générale de lAcadémie des Beaux-Arts de Sofia jusquen 1931. Sa mère avait fui la Macédoine en 1913. La famille de Christo a beaucoup servi de refuge à des artistes et des amis fuyant les bombardements des villes par les Alliés. Au nombre des souvenirs denfance de Christo figurent aussi les corps de partisans exécutés dans les rues et l'entrée de lArmée Rouge en Bulgarie en 1944. Le père de Christo a été harcelé et emprisonné par le nouveau régime communiste pour « sabotage ». On peut donc dire que lenfance de Christo a été assez rude et quelle a sûrement eu un impact important sur lartiste. Très tôt il eut des contacts avec lart. À lâge de 6 ans, il fit des portraits de nombreuses femmes du village. En 1953, il débuta sa formation artistique aux Beaux Arts de Sofia où il étudia la peinture, la sculpture et larchitecture jusquen 1956. Il est chargé, par le pouvoir en place, d'aménager les abords du train Orient-Express pour donner aux passagers occidentaux une image riante de la Bulgarie.

Cependant, en raison de la forte propagande du régime, seuls les vrais partisans du parti communiste pouvaient accéder au diplôme, ce que Christo nétait pas. En effet, Christo défiait le système en peignant des toiles allant à lencontre de lidéologie (comme des paysans se reposant). Il eut donc quelques ennuis avec le Réalisme Socialiste qui était la norme et qui imposait un traitement marxiste-léniniste des sujets comme du style.

Il décide en 1956 de fuir à Vienne. Ensuite, il sinstalle à Paris en 1958. Pour vivre il fait des portraits à l'huile qu'il signe de son nom « Javacheff », c'est en livrant le portrait de l'épouse du général Jacques de Guillebon, directeur de l'École polytechnique, qu'il rencontre leur fille Jeanne-Claude.

En 1963, il côtoie le groupe des nouveaux réalistes. Ses premières uvres sont des peintures abstraites et des empaquetages dobjets bouteilles, bidons, cartons, tables, etc. Ou de modèles vivants dans de la toile ou du plastique. Jeanne-Claude Denat de Guillebon est française.

Elle est née à Casablanca au Maroc le 13 juin 1935 Christo et elle seraient nés le même jour à la même heure. Elle passe son baccalauréat de philosophie en 1952 à Tunis. Ils se rencontrent en 1958 , année qui marque le début de leur collaboration artistique. Christo est plutôt l'artiste, et Jeanne-Claude l'organisatrice : « Les réalisations destinées à l'extérieur sont signées par Christo et Jeanne-Claude, les dessins par Christo ». Après avoir émigré aux États-Unis en 1964 et s'être installés à New York, ils commencent à réaliser des projets de grande envergure, intervenant de façon directe et éphémère sur des édifices, des monuments ou des paysages entiers. Jeanne-Claude est morte en novembre 2009, à New York, des suites d'une rupture d'anévrisme. Ancien élève de l'École polytechnique (X1930), il est envoyé en Côte française des Somalis en 1935, puis au Régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad en Afrique équatoriale française en mai 1939. Après l'Appel du 18 juin, alors capitaine, il participe au ralliement du territoire du Tchad à la France libre le 26 août 1940, lui valant d'être condamné à mort et à la dégradation par le Tribunal militaire de Riom pour « atteinte à la sûreté extérieure de l'État ». Le 14 juillet 1941, Jacques de Guillebon est nommé Compagnon de la Libération.

Guillebon est promu chef d'escadron et commandant de lartillerie du Tchad en avril 1942, puis, il est nommé chef d'état-major de la Colonne Leclerc en novembre 1942. Il prend part dans ces fonctions à la seconde campagne du Fezzan. Chef d'état-major de la Force L, il participe à la campagne de Tunisie.

Il y est blessé par un éclat d'obus. Sous-chef d'État-major de la 2e Division Blindée, il est rapatrié en Grande-Bretagne en avril 1944. Il débarque le 1er août 1944 en Normandie Le 21 août 1944, le commandant de Guillebon est envoyé par Leclerc à Versailles pour tester la résistance des troupes allemandes ; cette mission permettra la libération de Paris par la 2° DB et les troupes alliées, convaincant le général Eisenhower qui comptait aller directement vers l'est de la France et l'Allemagne que Paris était prenable.

Guillebon est un des premiers à entrer dans Paris. Il est promu au grade de lieutenant-colonel en septembre 1944 et se distingue dans la campagne de Champagne, puis dans la Marne et la Meurthe. Guillebon prend Fontenay et Glonville le 19 septembre 1944.

Il réussit à libérer neuf villages entre le 31 octobre et le 1er novembre, capturant plus de trois cent prisonniers. Il prend ensuite successivement Badonviller, Bréménil, Petitmont-Val, Châtillon, Cirey. Il entre dans Strasbourg, avec un bataillon américain, par les ponts de l'Ill et obtient la reddition de tous les blockhaus voisins.

Il termine la guerre à Berchtesgaden où il fait flotter le drapeau français. Promu colonel en juin 1945, il est envoyé en Indochine en novembre 1945. Mariage avec Précilda le 01/01/1947, Jeanne-Claude a 12 ans... Il est attaché militaire à Berne de 1948 à 1951, puis auditeur du Centre des hautes études militaires (CHEM). Il est nommé commandant de la Subdivision de Gabès et des Territoires sud tunisiens en 1952, puis est promu général de brigade en 1955.

Il commande l'École polytechnique de 1957 à 1959. Il est nommé membre du Conseil de l'Ordre de la Libération en 1958. Promu général de division en mars 1959, il est nommé commandant de la Ve Région militaire en 1961.

Il passe général de corps d'armée en 1962. Le général de Guillebon est directeur de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) et du Centre des hautes études militaires (CHEM) de 1966 à 1969.

Jeanne-Claude s'est mariée en 1959 avec Philippe Planchon alors qu'elle était déja enceinte de Christo, mariage éphémère, la séparation aura lieu quelques semaines plus tard et elle vivra à partir de ce moment avec Christo... Cette séparation provoquera bien entendu quelques heurts avec ses parents tradition oblige... , bientôt dissipés cependant Cyril Javacheff , l'unique fils de Jeanne-Claude et Christo est né le 11 Mai 1960, il est devenu poète et écrivain. L'item "JEANNE CLAUDE / CHRISTO NEW-YORK 1965 PHOTO ORIGINALE!

Album de Famille 12" est en vente depuis le mercredi 24 décembre 2014. Il est dans la catégorie "Art, antiquités\Art du XXème, contemporain\Photographies d'art". Le vendeur est "amideslivres" et est localisé à/en Fontenay sous Bois.

Cet article peut être livré partout dans le monde.


JEANNE CLAUDE / CHRISTO NEW-YORK 1965 PHOTO ORIGINALE! Album de Famille 12